© Musiques en balade 2019

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

Musiques en balade est détentrice des licences 2-1072205 et 3-1072205 d'entrepreneur de spectacles et est affilée au CNV, membre du réseau Zone Franche (réseau des musiques du monde) et du SYNAVI.

Uniquement en numérique

Version numérique

La Terre

chants et musiques arabes d'aujourd'hui

1983 - Vinyle | Arc en ciel - Studio SM

Accompagné par ses amis musiciens aux percussions (duff, naqqarat, zarb, tabla ou darbouka, bendir, tambour tunisien, crotales…) au nay, au violon et au violoncelle,… Fawzy Al-Aiedy explore avec eux l’univers de ces divers instruments par le chant, la composition instrumentale et l’improvisation faite à partir de bases écrites - les improvisations sont une forme essentielle de la musique arabe.

Il mêle rythme et poésie, musique écrite et musique orale, art savant et art populaire. Plutôt que de les opposer, il les utilise dans ce qu’ils ont de spécifique et original. Sa double formation orientale et occidentale le pousse à créer : élargissement des tessitures, dynamique entre 2 lignes musicales, recherches polyphoniques sur des chants et des cris de travail, contre-chants, vibrations de notes tenues, rapport d’intervalles… la musique et le chant de Fawzi concentrent une double volonté de communication : communication avec ses auditeurs et communication avec d’autres cultures. Pas à pas, Fawzi invente un chemin…

Compositeur, arrangeur : Fawzi Al-Aiedy

Fawzi Al-Aiedy : Luth (oud), chant, hautbois, cor anglais, zourna

Sahan Dinanian : Violoncelle

Youval Micenmacher : Percussions (tabla, darbouka, naqqarate, bendir, batterie, grand tambour tunisien, zarb)

François Rabbath : Contrebasse

Kudsi Erguner :  Nay

Philippe Pouvreau : Violon

Sorhene Somai : Violon arabe

Hatem Bedoui : Percussion tablah (derbouka)

 

Adaptations des textes : Fawzi Al-Aiedy

Traduction : Guy Jacquet

Calligraphie : Hassan Massoudy

 

Maquette : Patrick Lhotellier

Photo verso : Arek Minasyan

Photo de couverture : Pascal Privet

 

Prise de son : Studio Gaffinel

Mixage : Patrick Orieux - Studio de la Grande Armée

Gravure : DYAM

« Fawzy Al-Aiedy (…) nous invite à le suivre dans le monde du chant et de la musique arabe d’aujourd’hui. Et cela vaut le détour. S’inspirant de la tradition populaire mais sans ignorer totalement son acquis occidental, il évoque, raconte, affirme… Plus ou moins directif, donc, il entraîne en ces jardins qui semblent suspendus au ciel. » 

Dernières Nouvelles d'Alsace