© Musiques en balade 2019

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

Musiques en balade est détentrice des licences 2-1072205 et 3-1072205 d'entrepreneur de spectacles et est affilée au CNV, membre du réseau Zone Franche (réseau des musiques du monde) et du SYNAVI.

Ultime Prière

Chants sacrés d'Orient

Vidéo de la première le 5/11/2011 à la Cathédrale de Strasbourg, avec Adel Shams el Din au duf et Jasser Haj Youssef à la viole d'amour.

La création Ultime Prière, initiée par le Festival Les Sacrées Journées, a été jouée en 1ère mondiale à la Cathédrale de Strasbourg, en première partie de Sœur Marie Keyrouz

 

Avec ce nouveau répertoire, Fawzy Al-Aiedy évoque la mémoire spirituelle de l’Orient sur des textes soufis d'Hallaj, Ibn Arabi, Ibn El Faredh, poètes mystiques et novateurs des IXème et XIIIème siècles, connus pour leur ouverture d'esprit. Il interprète également des textes plus récents.

 

Dans sa composition éponyme, morceau déjà présent dans un précédent album, Fawzy chantait la souffrance des peuples victimes de la guerre et de l'injustice. Dans ce nouveau répertoire, Ultime Prière, il poursuit sa quête spirituelle. Ses compositions musicales expriment la profondeur des textes, les font résonner et servent le voyage intérieur. Les mots vibrent, provoquent des moments suspendus, des espaces de paix. La musique devient une occasion de dialogue, de spiritualité et d’échanges entre les cultures ; une lueur d’espoir à travers une ultime prière.

 

La voix et l’oud de Fawzy, les vibrations du quanoun de Khadija et les rythmes profonds d’Adel s’unissent pour former une invocation humaine et artistique.

formation

Fawzy Al-Aiedy Chant, Oud

Khadija El Afrit Quanoun

Adel Shams El Din Derbouka, Req

 

Duo inédit Irak / Syrie

Chants soufis, byzantins et chrétiens

​Fawzy Al-Aiedy Chant, Oud

Kinan Alzouhir Chant

La soirée du 12 octobre 2018 restera dans l'histoire du festival Les Sacrées journées de Strasbourg par une première : le duo d'un chrétien et d'un chanteur d'origine musulmane qui ont décidé d'unir leurs quêtes spirituelles et leurs talents. La voix du basse-baryton Kinan Alzouhir de Syrie et celle, plus aiguë, du compositeur-interprète franco-irakien Fawzy Al-Aiedy ont rendu hommage à la religion universelle de l'amour à travers des chants issus de la tradition soufie et des rites chrétiens syriaques. Deux voix dont les chemins musicaux évoluaient en parallèle, se répondaient, pour enfin s'unir dans un seul souffle. Est-ce un hasard si les musiciens se sont appuyés sur des textes du christianisme araméen et de l'islam soufi, deux courants qui se rejoignent dans leur tentative de retrouver la source première du christianisme et de l'islam : l'amour de Dieu au-delà de toute contrainte institutionnelle ? Dans les textes du grand mystique persan du IXe siècle, le soufi Mansur al-Hallaj ainsi que ceux d'Ibn Arabi, on entend les échos du Cantique des Cantiques, des textes de Maître Eckhart ou de Thérèse d'Avila...Fawzy Al-Aiedy et Kinan Alzouhir ont fait entendre et ressentir l'unité spirituelle des musulmans et des chrétiens qui fut et pourra advenir dans un monde où on reconnaîtra enfin le salut par l'amour. Ils ont conquis le public.

DNA - Dostena LAVERGNE - 14/10/2018

Photographies : Dominique Secret, Bill Akwa Bétotè

Avec le soutien de :